VB.com = Very Beautiful, a Brand Culture Info Site

Grand Hotels of the World.com
Cremerie de Paris.com


1370 - 1671
1671 - 1738
1660 - 1868
1870 - 1970
1970 - 1987
1987 - 1999
1995 - 2005
depuis
2000
2007 - 2010
depuis
2011
depuis
2012
au coeur du Paris de demain ... et au coeur de l'histoire de France

Avant Internet - la Rue Sony


1995 - des innovations nées aux USA sauvent la Crèmerie de Paris




1995 / 1999 Transformation des Boutiques de la Rue Sony
... Lignes Téléphoniques Internationales "Call Back"

La vente d´abonnements téléphoniques
"Call Back",
bien avant la fin du Monopole de France Telecom
et la Libération des Marchés de Télécommunication en Europe
permettent de survivre difficilement pendant quelque temps..
Ce bureau un peu chaotique avec Mélodie et Yovanka
notre "International Telecom Office"
est la principale recette des années 1995 - 1996.

Face aux difficultés sans fin avec Sony
tout indique une fin proche des magasins,
mais après 2 années trés difficles c´est tout le contraire qui survient.

L´aide providentielle vient de Petaluma une petite ville à côté de San Francisco
où la centrale téléphonique MTC permet aux Amoureux du Téléphone
de contourner les tarifs exorbitants des PTT nationaux.
Depuis la Californie Heide Osterlye Collins et d´autres opératrices
connectent des nouveaux abonnés qui souscribent des lignes
depuis la rue des Halles.

Des comissions sur les consommations téléphoniques MTC permettent de survivre,
mais le 29 juillet 1997 les lignes MTC s´arrêtent brusquement.

En catastrophe les clients sont transférés vers une autre compagnie de téléphone,
WorldxChange.
Il faut tout reconstruire,
attendre à nouveau un long moment pour que les commissions reviennent.
Le plupart des clients restent fidèles,
parmis eux Aimée de Heeren (voir plus loin) ....



Soudainement quelque chose d´imprévu arrive:

.... INTERNET ....

Petit à petit ... la "rue Sony" retrouve la pèche,
seulement "un peu" différemment
comme elle a été imaginée au départ ...



... 1995 - Cybercafé de Paris
facade du Cybercafe de Paris

facade du Cybercafe de Paris
facade du Cybercafe de Paris
Claude Delannoy

les debuts du Phonebook of the World au Cybercafe de Paris
     
 
 
     
 
 
Progressivement le lieu se vide des derniers produits Sony
et se remplit d´ordinateurs connectés à Internet.

Les débuts du Cybercafé qui datent de 1995,
sont à nouveau très modestes,
l´ordinateur personel d'une amie, une boule d´énergie du Telecom office
et un autre, hors service, trouvé devant une poubelle ...
Le 2ème ordinateur sert seulement de décoration
pour faire "moins modeste".

Au debut il y a encore très peu de clients.
Les connexions se font encore par la ligne téléphonique
... il ne faut pas oublier de débrancher quand le client est parti,
car France Telecom facture encore les connexions à la minute.

Un beau jour le nom change d'Electrica for Sony
en Cybercafé de Paris
.... et soudainement les Internautes appellent notre 0142211111 ... pour arriver peu de temps après.

.... de plus en plus d´Internautes
Au début 95% sont Américains
- sillonnant le centre de Paris
- transitant entre l´aéroport Roissy Charles de Gaulle et une des gares
- ou résidant dans les Hotels du centre de Paris,
même à l´Hotel Ritz ou à l´Hotel Meurice qui n´était pas encore équipé d'Internet

.... tous toujours désespérément à la recherche d´une connexion,
pour utiliser quelque chose encore inconnu en France "email" .


images du Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris by Fotosearch
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
   



... 2000 - Phonebook of the World.com

first Phonebook of the World homepage
Le 1er Janvier 2000,
le Cybercafé fait l´essai d´ouvrir pour la première fois un jour férié.
Mais pas seulement les Internautes initiés sont au rendez-vous,
aussi une cliente qui a des difficultés
pour trouver des numéros de téléphone à l´étranger
.... ce qui nous donné l´idée de créer le site
Annuaire du Monde.com - Phonebook of the World.com


Cybercafe de Paris
 
Cybercafe de Paris

Les clients continuent d´arriver,
de plus en plus de clients ...

Soudainement aussi des Parisiens qui veulent découvrir Internet,
des jeunes,
des moins jeunes.
Ils commencent à se mélanger aux touristes internationaux.



Cours d'Internet dans le Cybercafe


Afin de compléter ses revenus du temps où le Cybercafe a encore peu de clients
est venue l'idée de proposer des cours ...

Le succès économique immédiat de ces cours
est assez moyen - il y a peu d'elèves.

Mais ces cours,
surtout avec des personnes d'une autre génération
sont une source d'inspiration
Ils auront des répercussions dans le temps ....


Soraya au Cybercafe de Paris
La cliente la plus fascinante
est une dame rencontrée dans une réception.
La Princesse Soraya d'Iran (Soraya Esfandiary Bakhtiari)
habite Avenue Montaigne
où elle s'ennuie un peu ...
La rencontre est facilitée par le fait
qu'elle partage une de ses deux langues maternelles
avec le professeur de ses cours (éditeur de cet articel).

Sous les conseils de son ami Massimo Gargia
elle "ose" franchir le cap
et rentrer dans un Cafe Internet ...
Les cours lui plaisent (et elle plaisent surtout à son ptofesseur)
et elle y revient chaque semaine, toujours le jeudi après midi.

Le sujet de ces cours sont l'Iran,
son mari défunt, le Shah, les enfants de celui-ci,
l'Allemagne, les villes de Munich et de Cologne
et parfois des Palace Hotels.

Les cours qui ressemblent plus une lecture commune
d'articles et de photos touvés sur Google
que de vrais leçons d'informatiques
sont tellement fascinants
que le professeur ne veut pas être payé
car ça lui fait trop plaisir
d'écouter des anecdotes incroyables,
sur Winston Churchill, Konrad Adenauer,
Jawaharlal Nehru, l'Aga Khan, Dwight Eisenhauer ...

Parfois le phénomène des dépôts de noms de domaine
est aussi sujet des cours.
A cette époque, l'an 2000,
énormement de ".com domain names",
très emblématiques
sont encore disponibles.

Lors d'une de ses dernières visites la Princesse lui donne
une enveloppe lui demandant de déposer plein de noms
en souvenir de ces cours si amusants ...

Un de ces noms fut
Grand Hotels of the World.com



Cybercafe de ParisCybercafe de Paris
Un autre dame est une amie du professeur d'internet.
Celui-ci l'avait rencontré lorsqu'il avait 20 ans
et elle, d'un age "inimaginable" qui resta secrêt toute sa vie.

Au fil des années il réalise
que toute jeune
elle avait rencontré l'inventeur de téléphone, Alexander Graham Bell.
L'inventeur de l'ampoule électrique, Thomas Edison.
Il réalise aussi que tout comme la Princesse Soraya
elle avait été la "Première Dame" de son pays, le Brésil,
mais pas officiellement
... seulement en secrêt

Whitepages.com.br
Aimée de Heeren le pousse
pour enregistrer un autre nom de domaine très emblématique:
Whitepages.com.br,
les Pages Blanches de son pays, le Brésil.
Ceci résulte dans la création d'un quantité
d'annuaires téléphoniques.


Aimee de Heeren est très amusée de raconter à tout ses amis
qu'elle prend des cours d'Internet ...
alors qu'eux
10, 20, 30 ans plus jeunes
pensent être trop veux pour ce nouveau phénomène.
Sur la photo prise en 2004 elle a déja plus de 100 ans.
Et du coup tout son entourage veut venir pour des leçons d'internet
au Cybercafe de Paris:

Le Baron Guy de Rothschild et le Baron Alexis de Rede,
occupant de l'Hotel Lambert, un quart d'heure à pied de la Crémerie.
Edouard de Lobkowicz,
Titi von Fuerstenberg, Jeanne Marie de la Rochefoucault,
Ghislaine de Polignac, Terry von Pantz, Sao Schlumberger.



La plupart d'entre eux étaient déja
abonnés à notre service de Téléphone
et ils avaient l'habitude de venir
pour se faire expliquer l'utilisation de leur
téléphone portable ...
Ainsi ils ont vu le Cybercafé se developer.

Peu d´autres endroits à Paris ont connu un tel mélange de clients.

Il y avait aussi des clients de passage comme le Senateur Edward Kennedy
(jeune frère du Président John F Kennedy)
qui était exaspére que l'Hotel Ritz
n' avait pas encore de connection Internet ....

Pascal Kerbel, un habitue du Cybercafe de Paris
Pascal Kerbel, un habitué du Cybercafe de Paris,
aujourd'hui un Video Entrepreneur in New York.

Un autre client est Francois Hoang, étudiant à l'école de design Créapole
qui se trouve à proximité de la Cremerie.
Le destin le fait revenir à la Cremerie dix ans plus tard
en tant que president de la société Brainwash
pour y organiser le lancement du jeux Video Metal Gear V.



Le tout était un incroyable mélange
de jeune voyageurs en sac à dos venant des Etats Unis pour découvrir l'Europe,
de quelques hommes d'affaires de passage pour verifier les mails,
de la jeunesse Française qui découvrait le 'chat',
quelques "etudiants internet", souvent des personnes de la haute société ....
comme s´il fallait de tout pour faire un monde.
-


le salon de coiffure Farida B, aujourd'hui Gladines les Halles
Madame Farida Bellabas
La coiffeuse Farida B (Farida Bellabas), installée juste en face, au numéro 11, (aujourd'hui le restaurant Gladines)
observe tout ce monde.
Ne connaissant pas encore Internet et ne sachant pas ce que signifie l´expression "Cybercafé"
elle est très intriguée de savoir
quel drôle de phénomène se passe au numéro 15.
Et puis un jour,
après avoir observé une jeune fille quittant le café en larmes

(probablement suite à la lecture d´un mail un peu triste)
Farida B débarque avec énergie
et nous demande
"Mais qu´est-ce que vous faites ici ?".
(NB Avant 1997 Le Salon de Coiffure Farida B était encore une fromagerie, Bofhalles le dernier grossiste alimentaire de la rue des Halles.)

Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Cybercafe de Paris
Le Cybercafé lors d'un tournage de la chaîne Arte en juin 2003.
Ce qui est un peu particulier avec ces photos c'est que nous ne les avions jamais vu,
ni d'ailleurs, le reportage que Arte avait tourne dans le café. Nous nous rapellions vaguement que les journalistes étaient venus de Munich.

Si souvent nous nous sommes dit
quel dommage qu'il n'existe pas plus de photos de ces joyeuses années oùu
la Crèmerie était le premier Cybercafé de Paris.
Internet était tellement nouveau que c'était le sujet de conversation à la mode
et notre café n'a pas cessé d'être un lieu de tournage.

C'est seulement en printemps 2012 que ces photos ont été visualisées pour la première fois
sur une cle USB qui s'était egarée au fond d'un tirroir.


un petit conseil ... prenez plein de photos et gardez les bien
car des années plus tards elles sont devenues de precieux souvenirs.


Bientôt, dès qu´un quelconque évènement lié à Internet arrive,
les stations de Télévision apellent notre 0142211111
et nous demandent si une equipe de Journalistes peut passer dans l´heure
pour interviewer les clients du Cybercafé de Paris.

Peu d´endroits hors des Etats Unis ont "vécu" la naissance de l´internet d´aussi près
profitant d´une exposition médiatique considérable
... peut être en quelque sorte mystérieusement liée à ce lieu.



Mai 2004, Libéralisation des Noms de Domaines en France.
Les Adresses Yellowpages.fr et Whitepages.fr
comme bien d´autres
sont enregistrées au 15 rue des Halles
Yellowpages.fr Whitepages.fr


Un autre héritage à la fin de la période Sony
de l'époque du Cybercafe



En plein dans la naissance d'Internet
1987 / 1995 .com Domain Names

Sony IT A 550
L'actuelle Cremerie de Paris
a vu le jour en 1986 en reouvrant des magasin
qui étaient fermés depuis le départ des Halles Centrales.
L'actuel responsable de la Cremerie
était juste sortie du lycée.
Le départ était un numéro de téléphone
ultra facile +33 1 4221 1111
et un produit tellement avant garde
qu'il était bannié par l'administration des PTT,
des téléphones Sony.

site Internet sur le Minitel
Un premier site web prehistorique
a été concu par l'éditeur de la Cremerie en 1991
travaillant dans l'entourage
d'un personnage fascinant,
Akio Morita, l'inventeur du Walkman et fondateur de Sony.

L'héritage de ce temps
ou il y avait à la Cremerie de Paris
un croisement de culture Japonaise et Americaine
est une comprehension
d'un tout nouveau phenomène:
des noms de domaine ...


De fait le grand public a mis quelque temps
avant de comprendre qu'il était possible
de déposer des .com domain names ...



VB.com
No other Pop Up Store location in Paris,
no other Pop Up Store location in the United States
no other Museum anywhere
has a "Two Letter .com" Internet Domain

The world's shortest web domains were
registered during the early years of the Internet
by US technology pioneers like
HP.com,
TI.com,
or GE.com.

At the dawn of the Internet
Cremerie de Paris was one of the World's
first Internet Cafes
ayant vécu life
l'arrivée du Web.

VB.com = Very Beautiful


Au fil des années, Internet se démocratise,
les connexions Wifi arrivent partout
... la demande pour des Cybercafés diminue.

Le 15 février 2005 , probablement le jour le plus triste dans l´histoire de la rue des Halles
le Cybercafé de Paris ferme
Une époque semble se terminer ...





D´autres sites internet voient le jour dans le Cybercafé


Mais que se passe t'il avec le local historique de la Cremerie / Cybercafe ?

 
 
     
Louis XIV enfant
Cremerie de Paris
Phonebook of the World Message Bird