Palace Hotels of the World.com
Cremerie de Paris.com

1370 - 1671
1671 - 1738
1660 - 1868
1870 - 1970
1970 - 1987
1987 - 1999
1995 - 2005
depuis
2000
2007 - 2010
depuis
2011
depuis
2012
au coeur du Paris de demain ... et au coeur de l'histoire de France

Hôtel de Villeroy - le voisin du 9 rue des Déchargeurs


Pour Info ....La Crèmerie de Paris s´étend sur 2 Bâtiments:
le 9 rue des Déchargeurs
et le 11 rue des Déchargeurs / angle 15 rue des Halles
Cette rubrique concerne l'ancien bâtiment du 11 rue des Déchargeurs qui a été demoli en 1868
Le sous-sol existe toujours - La façade a été transferée au Musée Carnavalet


Maison des Carneaux
La corporation des Drapiers et Bonnetiers se trouvait
à l'étroit dans le cloître Saint-Jacques.
En 1527 elle achète une maison
au 13 rue des Chargeurs (13 rue des Déchargeurs)
Ce bâtiment se trouvait sur le terrain de l'actuelle chaussée
de la rue des Halles fâce à la Cremerie de Paris.


Hotel de Villeroy, rue des Bourdonnais, rue des Déchargeurs vers 1552 sur le plan Truschet
agrandir le plan fait par Olivier Truschet en 1552



Achat d'un petit bâtiment et la construction du Pavillon
En 1648 la corporation achète
le bâtiment voisin au 11 rue des Déchargeurs.
Il se trouve entre son bâtiment du 13 rue des Déchargeurs
et le terrain de la famille de Villeroy au 9 rue des Déchargeurs.

La corporation mandate l'achitecte Bruand père, Sébastian Bruand
(père des architectes Jacques et Liberal Bruand)
de dessiner le bâtiment.

Il fut terminé vers 1660.
Les travaux sont excecutés par Jacques Bruand.
Jacques Bruand a, entre-autre,
construit l'Hôtel Desmartes au 18 rue Vivienne 75002 Paris
et le Câteau du Fayel dans l'Oise.

Sébastien Bruand est plus connu que son fère ainé
car il est l'architecte de l'Hôtel des Invalides.

Hotel de Villeroy, rue des Bourdonnais, rue des Déchargeurs sur le plan Bournon

Ruth Fiori qui a publie Livre "Paris Déplacé" explique la facade sur la page 53 de son livre:

"A l'origine, la facade, coiffée d'un comble brisé,
était constituée de trois étages rythmés de colonnes doubles superposant les trois ordres d'architecture.
Au centre, un petit avant-corps contenait les armoiries de la corporation des drapiers
(la nef, devenue depuis l'emblème de la Ville)
dans un medaillon tenu par deux cariatides.
Il était surmonté d'un fronton au centre duquel se tenait une femmes assise figurant la Ville de Paris



Pavillon des Drapiers, Bureau des Drapiers,
Bureau des Maîtres Marchands Drapiers


La corporation des Bonnetiers se trouvait
à l'étroit dans le cloître Saint Jacques.
En 1527 elle achète une maison
au 13 rue des Chargeurs (rue Déchargeurs)

Ce bâtiment se trouvait sur le terrain de l'actuelle chaussée
de la rue des Halles fâce à la Crèmerie de Paris.

Les Armoiries des Drapiers représentent une nef.
ils sont tenues par deux cariatides.


Hotel de Villeroy, rue des Bourdonnais, rue des Déchargeurs sur le plan Bournon
Le Pavillon des Drapiers (n°11)
tout comme l'entrée arrière de l'Hôtel de Villeroy / Hôtel de la Poste (n°9)
et le Théâtre des Déchargeurs (n° 3)
sont des temoins de l'extraordinaire richesse économique
de la rue des Déchargeurs pendant le 17ème siècle.

Au n°9 (conservée) et le n°11 (reconstruit en 1870)
se trouve
depuis 1870/1890 la Crèmerie de Paris.




Livre par Lucien Coutant de la Corportation des Drapiers
explique l'histoire du Pavilion et de l'Industrie des Drapiers en France,
voir surtout page 14 et page 17


Pavillon des Drapiers
se transforme en Dépôt General des Bonneteries de France

La rue des Dechargeurs vue par Charles Marville
La rue des Déchargeurs avec le Pavillon de Drapiers
vue peu avant 1850
depuis la rue de Rivoli
par le photographe Charles Marville.
Charles Marville en 1861

Le b
âtiment se transforme en
D
épôt général des Bonneteries de France.



Puis le Pavillon des Drapiers se détériore,
il est dépouillé de nombreux statuts.
Les arcades sont remplacés par des Boutiques.



Percement de la rue des Halles / Destruction du Pavillon
En 1868 le Baron Haussman
fait percer la rue des Halles.
Pour créer de la place la rue de la Limace et la rue des Fourreurs
sont rases.
Egalement dans le chemin les premiers bâtiments de la rue Saint-Honoré
(n° 1 rue Saint Honoré ... n° 31 rue Saint Honoré)

ainsi que le n° 13, 15, 17 et 19 rue des Déchargeurs
et une partie du 11 rue des Déchargeurs.

Nombreux sont les démolitions dans le quartier
où venait juste d'être percés la rue de Rivoli (1848)
et le Boulevard Sebastopol (1854).

Le 9, 11 et 13 rue des Dechargeurs avant le percement de la rue des Halles vers 1865
Pavillon des Drapiers au 11 rue des Déchargeurs
vers 1865 peu avant sa démolition
et le percement de la rue des Halles.

plan du 15 rue des Halles / 11 rue des Déchargeurs

Le bâtiment 11 rue des Déchargeurs angle 15 rue des Halles
est reconstruit en 1870,
époque de l´ouverture des Pavillons Baltard et de la Crèmerie de Paris.

Le Bâtiment du 9 rue des Déchargeurs (Hôtel de Villeroy
puis ancien Hôtel de la Poste)
est épargné de la destruction
et est encore aujourd´hui dans son état d´origine construit en 1690.


Le percement de la rue des Halles
est dirigé par la Baron Haussmann
Baron Haussmann



La Facade du Pavillon
est considéré par Hausmann et Napoleon III
comme façade rémarquable.
Il est ainsi décidé de la conserver.

En 1866 Hausmann avait pris l'initiative
de créer le
Musée Carnavalet.
La façade du Pavillon des Marchands Drapiers
est ainsi soigneusement démontée,
chaque pierre est numéroté
et puis elle est reconstruite au Musée Carnevalet.
Elle se trouve aujourd'hui
dans les jardins le long de la rue Payenne
.

Pavillon des Drapiers reconstruit au Musee Carnavalet

Deux autres Monuments du Paris de l´ancien régime se trouvent à proximité,
l´arc de Nazareth et le corps central de l´Hôtel des Marêts.



Le Sous Sol du Pavillon des Drapiers
devient, pratiquement inchangé
le sous sol
de la Crèmerie de Paris


Lors de la construction du nouveau bâtiment Haumannien
15 rue des Halles / angle rue des Déchargeurs
certains éléments du Pavillon des Drapiers sont repris,
dont sourtout les caves.


Le sous sol de la Cr
èmerie de Paris
sert pendant 100 ans, de 1870 à 1970,
comme cave de fermentation de fromages.
Puis à l'époque Sony elle devient un centre de réparation pour du matériel audiovisuel.
A l'
époque du Cybercafe il y avait des tas d'ordinateurs ....




Le Sous Sol du Pavillon des Drapiers
un HOTSPOT International
pour des tournages de Films
et des événements publicitaires



Video faite en October 2011 ...
En 2011 la cave est r
énovée


Caves du Pavillon des Drapiers
Au
jourd'hui elle sert à acceuillir
des tournages de films.


Le sous-sol a été le lieu de tournage des Vidéos "Laser Balloon PopUp"
utilisé par l'artiste Scott A Stevenson aka Worldscott.com.
Les Vidéos ont atteint plusieurs millions de vues sur Youtube.
Une émission Discovery Channel est en cours de préparation.



ou des événements publicitaires,
Pop Up Stores, Boutique Epémères.


Video UGG Australia ... 1min01
Video Adopte Un Mec ... 3min36



 
 

.


Recherches en cours ....





A la place du Pavillon des Drapiers
Construction de l´immeuble 11 rue des Déchargeurs / 15 rue des Halles
avec au RdC 3 Locaux Commerciaux ... dont la Crèmerie de Paris
Une partie du terrain devient la rue des Halles
Monument historique
Cremerie de Paris Events
Phonebook of the World Message Bird