Impératrice Eugénie / Eugénie de Montijo (1826 - 1920)

Like this page on FB.com / Facebook:




Impératrice Eugénie
Eugénie de Montijo


Eugénie de Montijo (1826 - 1920)
Eugénie la femme de Napoléon III.
Elle était la fashionista et l'esprit créatif
derrière la rénovation du marché des Halles Centrales.
Eugénie transmis les légendes autour de la Cremerie de Paris et des Halles
à Alix Hessen, mère d'Anastasia.


Reine Victoria par WinterhalterReine Victoria et Impératrice Eugénie
Reine Victoria (1819-1901) qui avait six ans de plus,
avait une forte influence sur la jeune impératrice française.
Victoria devint Reine de la Grande Bretagne en 1837.


Empereur Napoléon III et Impératrice Eugénie
1848, Napoléon III, un neveu de Napoléon Bonaparte
devint Président de France
1852, il devint empereur après un coup d'état,
créant le second Empire français.
1853, janvier 29 et 30 Napoléon III se marie à Eugénie de Montijo
au Palais des Tuileries.
1856, mars 16 naissance du seul enfant Louis Napoléon, prince impérial.

Napoléon III avait beaucoup de projet pour la ville de Paris.
Cette dernière a été agrandie en annexant one communes voisines,
créant ainsi les 20 arrondissements.

Napoléon III et le Baron Eugène Haussmann,
son préfet du département de la Seine (qui comprenait la ville de Paris)
ont reconstruit le coeur de la ville,
créant les nouveaux boulevards connectés aux monuments déjà existants.


Rue des Halles & Pavillons Baltard
Impératrice Eugénie fascinée par les arts décoratifs était extrêmement intéressée
par les projets des Halles Centrales.


Villa EugénieVilla Eugénie
L'idée de créer la "Rue des Halles"
était née à Biarritz où l'empereur et elle-même avait passé des vacances
dans leur maison d'été, la villa Eugénie.


Crystal Palace London
En 1848 l’invention du verre coulé avait rendu possible
la production de grandes feuilles de verre fort.
Cela permit la construction du Crystal Palace
construit à Londres pour la grande exposition de 1851 .
Crystal Palace a créé une nouvelle structure avec un montant
de verre jamais vu auparavant dans un bâtiment.
Les visiteurs ont été stupéfaits, notamment l’empereur français
Napoléon III et son épouse limpératrice Eugénie.


Napoléon III et Eugénie rivalisaient avec la Reine Victoria
et ils avaient le projet de faire de Paris
la plus belle ville du monde.
Après avoir vu le Crystal Palace
Eugénie a influencé Napoléon III pour changer les plans
pour le nouveau marché alimentaire des Halles Centrales.


Pavillons Baltard
Le premier pavillon Baltard elaboré par Victor Baltard sous la demande de Napoléon III
fut acheve en 1853. Il ne plait pas à la jeune Impératrice Eugénie
qui decide de se meler du projet de la renovation du marché des Halles.
Victor Baltard a été invité à présenter un nouveau projet,
plus inspire du Crystal Palace de Londres
en utiliser autant de verre et d'acier que possible.


construction des Pavillons Baltardportail Cremerie de Paris / Hotel de Villeroy
Fasciné par l'histoire de l'Hotel de Villeroy, aussi apelle VB (pour Villeroy Bourbon)
le Baron Hausmann a dû changer l'axe de la future rue
de sorte que l'Hôtel de Villeroy resterait intact.

La Cremerie de Paris est située sur un hotspot
à la jonction de la rue des Déchargeurs centenaire
et la nouvelle rue des Halles imaginée par Eugénie,
juste à côté du portail centenaire de l'Hôtel Particulier.


construction des Pavillons Baltardconstruction des Pavillons Baltard
La construction des Pavi
llons est suivi par Eugénie
juste au derniere détail.




Pavilons Baltard
L'impératrice Eugénie a utilisé son influence pour créer les Halles Centrales.
Elle a imaginé que la rue des Halles
devait être l'avenue centrale en direction du marché alimentaire.
La rue des Halles d'origine partirait de l'angle la rue de Rivoli /place du Châtelet
pour se terminer rue du Pont Neuf face aux Pavillons Baltard.
Les numeros de la rue des Halles allant du N° 1 au N° 32.
Chaque petit détail, chaque cariatide, chaque ornement de façade a été pensé.




Palais des TuileriesPalais des Tuileries
Vivant à 10 minutes à pied
au Palais des Tuileries
Eugénie pouvait facilement suivre les constructions.
Et bien sûr, elle montra la maison "VB", l'Hotel de Villeroy Bourbon à son fils Louis Napoléon.
Le garçon a été nommé d'après Louis XIV
et après son père Napoléon III / son oncle Napoléon Bonaparte.



Cèdre Impérial à Meudon
L'impératrice Eugénie aimait rendre visite à un arbre
qui se trouvait à Meudon fâce à la propriété du Général Jacqueminot.
Elle avait découvert de cèdre
en parlant avec Jacqueminot de l'impératrice Joséphine
Eugénia n'avait pas connue Joséphine, la première femme de Napoléon
avec laquelle elle partagait une fascination pour les plantes.
Le cèdre Impérial existe toujours et se situe 11 rue de la République à Meudon.


Pavilons Baltard
Le diadème de L'impératice est une création
d'Alexandre Gabriel Lemonnier.
Il a été monte en 1853 utilisant 212 perles et 1998 diaments.
Les perles se trouvait déja dans des bijoux portes par Marie Antoinette.
Après la chutte du Secon Empire le diadème fut vendu 1887
par la Republique dans la ventes des Bijoux de la Couronne .
1890 il fut achété par Albert von Thurn & Taxis
comme cadeau de marriage pour sa femme Margarethe.
1952 le bijoux se trouvait dans l'héritage de Johannes von Thurn & Taxis,
le dernier a des liens avec la Cremerie de Paris.
Thurn & Taxis connaissait l'ancien bâtiment postal
dans lequel se trouve la Cremerie de Paris N°1.
plus sur les liens Cremerie de Paris / Thurn & Taxis cliquer ici

Helas sa femme ne se rendait pas compte de la valeur historique du bijoux
le vendant 1992 pour un prix peu eleve au Louvre
ou il peut aujourd'hui être admire dans la gallerie Apollon.


Une histoire qui est parti

Impératrice Eugénie et Alix Hessen
1870 attaqué par Otto von Bismarck
Napoléon III a perdu la guerre franco-prussienne
qui a aboutie à la fin du Second Empire.
Napoléon III et Eugénie doivent quitter le pays qui devint la 3ème République.
5 septembre l'impératrice fuit la ville de Paris très agité l'aide de son dentiste, le docteur Evans.
7 septembre elle arrive incognito à Deauville,
8 septembre elle prend un bateau de Trouville à Englet (Royaume Uni).


Impératrice Eugénie et Alix HessenLouis Napoléon Bonaparte en 1874
La reine Victoria leur a donné l'exil.
La famille s'est installée à Camdem Place à Chislehurst, au sud de Londres.
Épuisé, Napoléon III est mort en 1873 .
Eugénie espère que son fils pourra faire son retour, mais au lieu de cela ...
1879 Louis Napoléon meurt à Zouloulet (Afrique du Sud).
Eugénie tombe alors dans la dépression.


Impératrice Eugénie et Alix HessenImpératrice Eugénie et Alix Hessen
1880 Eugénie a rencontré la petite-fille de la reine Victoria, Alix Hessen.
La jeune fille venait de perdre sa mère, la princesse Alice de Grande-Bretagne.
La reine Victoria voulait la protéger mais elle n'avait pas assez de temps pour sa petite-fille.
Cela a donné une nouvelle responsabilité à Eugénie
et elle a commencé à parler à la petite fille de toutes ses merveilleuses histoires du coeur de Paris,
en particulier les contes de fées autour de la Cremerie de Paris
où deux siècles plus tôt un garçon de son âge avait grandi, Louis XIV.

Louix XIV, third Bourbon King of Franceportail Cremerie de Paris / Hotel de Villeroy
Louis XIV enfant et le portail de l'Hôtel de Villeroy Bourbon



Eugénie agéeconstruction des Pavillons Baltard
Eugénie a vécu très longtemps
et elle a continué
à raconter ses souvenirs des Cremeries de Paris et des Hallesà des enfants.
De passage à Paris elle retourne voir ses Pavillons Baltard, sa rue des Halles et sa Cremerie de Paris.
Elle passe incognito et personne imagine que la veille Dame qui observe les lieux avec nostalgie
est celle qui est à l'origine de leur construction.
La photo prise en 1897 montre les Pavillons à proximite de la Cremerie de Paris N°9.


Les enfants Romanov en 1910
La fascination de l'impératrice pour les Halles continue a vivre en Russie
aupres des enfants de son amie Alix Hessen, devenue l'épouse de Nicolas II.
Les enfants et leur cousins veulent tous venir à Paris
pour découvrir le marchée des Halles et les Cremeries de Paris.


construction des Pavillons Baltardconstruction des Pavillons Baltard
La beauté et les legendes sur les Halles fascinent les enfants Romanov.


marché des Halles Centrales en 1903
Alix Hessen, desormais Tsarine de Russie,
la mère des enfants Romanov essaye d'obtenir des photo et des plans
pour illustrer les legendes.



villa Cyrnosvilla Cyrnos
Basée à sa residence anglaise de Farnborough dans le Hampshire
Eugénie vit egalement dans la villa Cyrnos au Cap Martin sur la côte d'Azur.
Sissi 'd'Autriche est une des ses invitées.


1918 Eugénie a la peine d'apprendre l'assasinat de son amie Alix Hessen,
tue avec son mari est ses cinq enfants par les Bolcheviks.


Souvent de passage à Paris Eugénie
Eugénie séjourne à l'Hotel Continental.
Elle passe aux Halles incognito pour voir les Cremeries
et le marché des Halles Centrales
qu'elle avait crée.


Son dernier séjour Parisien est en decembre 1919,
comme l'indique une plaque comémorative installé sur la facade de l'Hotel,
plus tard l'Hotel Intercontinental puis le Westin Paris.
Alors que la facade de l'Hotel existe toujours
l'intérieur historique a été completement détruit pour squeezer l'Hotel
dans le look d'une chaine hotelière ... à part des salons de receptions.


1920 le 11 juillet Eugénie à 94 ans lors d'un voyage à Madrid.
Elle est enterré dans la chapelle de l'abbaye de Saint Michel à Farnborough
à côte de son mari Napoléon III et de son fils le Prince Impérial.



20min31 Au coeur de l'histoire - la vie d'Eugénie raconté par Jean des Cars


Les Bijoux de l'Impératrice

L'impératrice Eugenie avait la plus importante collection
de Bijoux de son temps.
A la chutte du Second Empire une partie des Bijoux sont restés à Paris
une autre partie est partie à Londres avec elle.

Les bijoux restés en France furent vendus en 1887,
une vente mal organisé par la France de Mr Jules Grévy
qui a fait la fortune du bijoutier Charles Tiffany.

Ayant un train de vie très important l'impératrice Eugénie a vendu
successivement des bijoux à Londres.

BendorAimee de Heeren
De 1939 à sa mort en 1953 le Duc de Westminster
s'est mis a chercher les bijoux qui avaiant appartenu à Eugénie
pour les offrir à Aimée de Sotto Maior / Aimée de Heeren.
Il avait rencontre Aimée en 1939,
basé à Paris puis à New York elle était un agent secrèt qui le fascinait.
Bendor avait engage des detectives prives pour chercher des bijoux de la Couronne de France
qui se trouvaient pour une grande partie à Londres.



les MargueritesAimee de Heeren
Aimée conservait les bijoux comme un trésor
tout en portant certains dans des receptions.
Les bijoux voyagaient avec elle, caches dans la plus laide de ses nombreux valises.
L'éditeur de cet article sur la photo avec elle
avait une fois fait un faux pas de demander discretement dans un bateau-bus à Venise
si les bijoux était bien la ... se faisant gronder de ne pas avoir employé le code
qu'Aimée utilisait
"les Bébés".

Souvent approche pour vendre l'une ou l'autre pièce de l'Impératrice Eugénie
Aimée refusait toujours car elle avait l'idée dans la tête
des les offrir à sa mort comme une surprise
à la France
pour faire de sa Villa La Roseraie rue Martias à Biarritz
un Musée de ses Robes et ses Bijoux
en souvenir de l'impératrice Eugénie et d'elle même.

Un tout nouveau testament fait peu de temps avant sa mort
par un avocat New Yorkais le projet n'a pas abouti.




Une histoire qui est partie et qui est revenue

Les histoires de la Cremerie et du marché alimentaire des Halles Centrales
étaient si fascinantes - vingt ans plus tard -
Alix les a emmenés à Saint-Pétersbourg
et leur a dit au enfants de son entourage,
le sies Olga, Tatiana, Maria, Anastasia, Alexei
et leur cousins Dmitri Romanov, Friederike et Carl Solms.

Les trois derniers ont survécu à la Revolution.
Friederike et Carl ont même pu rencontrer à Wolfsgarten en Allemegne, l'impératrice Eugénie déja age.



Adulte Friederike et Carl faisaientt du "Baby Sitting" repetant les legendes à de nouveau enfants
... ce qui a abouti à la réouverture des Cremeries de Paris à partir de 1986,
116 ans après le départ d'Eugénie de France
66 ans après son décès
et 16 ans après le départ du marché alimentaire
.

Tout d'abord un petit magasin de téléphones Sony
suivi par le premier Internetcafé de Paris
où le Annuaire du Monde et les White Pages (Pages Blanches) de nombreux pays ont été inventé,
les Crèmeries transformées en "Brand Museum"
Musée pour des marques avec des Pop Up Stores
où les plus célèbres marque du monde
presentent aujourd'hui leur dernier produits.


L'Impératrice Eugénie qui était considérée
comme la femme la plus élégante de son époque
serait amusée de voir sa rue des Halles longtemps delaissé
redevenir elegante avec des fashonistas les plus celèbres
s'installer dans les Cremeries de Paris.


Articles en lien avec le sujet
L'impératrice Eugénie par fondation Napoléon
Eugenie de Montijo par Chateau de Versailles
Alexandre Gabriel Lemonnier, joailler de Napoléon III par Richard Jean Jacques
LHistoire de la sortie 1 par Chatelet les Halles.com
Hotel du Palais Biarritz par Grand Hotels of the World


Cremeries de Paris

Autour du carré, rue des Halles, rue des Déchargeurs, rue de la Ferronnerie, rue St Honoré
= place Marguerite de Navarre
sortie N°1 du Métro Châtelet les Halles
entre Louvre et Marais, entre Canopée et Samaritaine

Meeting Place of the World's of famous Brands.

Contact

Telephone: +33 (0) 1 42 21 11 11
Email: b@vb.com
Website: Cremerie de Paris.com

Cremerie de Paris
11 rue des Halles,
11 rue des Déchargeurs,
12 rue de la Ferronnerie,
45 rue St Honoré
75001 Paris
France Métro Châtelet les Halles.com

Nouveau quartier :
Samaritaine - Châtelet les Halles